Archive pour le mot-clef ‘Presse’

L’installation de Powéo au menu du conseil.

Mercredi 11 mars 2009

Voici un extrait du journal “La Montagne” du 31/12/2008 :

Étude de projet d’implantation d’une entreprise industrielle. Lors de la réunion de travail du conseil du 7 novembre avec le préfet, le directeur de la DDE, et les représentants de la SAFER et la Communauté de communes du Pays Dunois, le Conseil Municipal a été informé du contexte et des grandes lignes du projet d’implantation d’une entreprise industrielle sur la comptine, la société Poweo. Cette entreprise réfléchit à la construction d’une usine de production d’électricité de 400 MW ou 800 MW sur un site d’environ 12 ha. Ce jour, afin de donner une réponse au préfet et à Poweo, il s’agit pour le Conseil municipal de voter sur le principe de l’approfondissement de l’étude de ce projet. Le détail du pré-projet, les nuisances, les conditions du respect de l’environnement, etc., feront l’objet d’une consultation, de discussions avec les habitants par des réunions publiques afin que chacune et chacun puisse s’exprimer sur ce projet. Après débat et à partir de ses responsabilités, le conseil se prononce sur le principe du projet : 11 pour, 3 contre et 1 abstentions.

Les élus unanimes en faveur de Powéo.

Dimanche 8 mars 2009

Voici un extrait de la presse (Centre France du 30/12/2008) :

Les élus unanimes en faveur de Powéo

La dernière réunion du conseil communautaire du Pays Dunois a été riche en débats. Il faut dire que l’actualité, notamment économique, avait fourni la matière.

_____________

Hervé Moisan
_____________

Comment faire pour manifester la bienvenue à un projet économique d’envergure sur un territoire donné ? Pour répondre à cette question, les élus de la communauté de communes du Pays Dunois n’y sont pas allés par quatre chemins : c’est à l’unanimité qu’ils se sont prononcés en faveur du projet Powéo le groupe concurrent d’EDF qui envisage d’implanter une centrale thermique à gaz sur la commune de Saint-Sébastien. Le débat qui a précédé ce vote n’a d’ailleurs pas duré très longtemps : il est vrai qu’il est difficile de faire la fine bouche
devant un investissement de 500 millions d’euros comme jamais la Creuse n’en a connu, comme l’ont souligné tour à tour le maire de Saint-Sébastien, Jean-claude Carpentier, et le président de la comcom Gérard Delafont.